Une nouvelle année pleine de promesses!

Le 27 février dernier, le bagad Cap Caval signait encore une bien belle page de son histoire : une seconde place lors de la première manche du Championnat des Bagadoù, terminant au coude-à-coude avec le bagad Kemper. L’ensemble au dahlia s’est ainsi préservé une chance raisonnable de conserver, à l’issue de la deuxième manche, le titre de Champion de Bretagne qui lui échoit depuis maintenant trois ans. Rendez-vous cet été pour la grande finale !

« Satan dans le moulin à vent »

Ce concours de Brest était placé sous le signe du Pays Nantais : le bagad Cap Caval avait fait le choix de consacrer sa suite aux danses du fond ancien ainsi qu’au riche répertoire de mélodies/complaintes de la région nantaise.

Image de prévisualisation YouTube

Le début de la prestation s’articule autour de trois ronds anciens : un rond de Sautron et deux autres de la région de Pornic ; on y retrouve « la Oie », danse du type « Bretonnes de Pornic », à l’influence maritime certaine. Celle-ci appartient à la famille des rondes à trois pas assez familière sur la frange littorale bretonne et française.

Le bagad poursuit ensuite sa prestation par deux mélodies. La première, « Le Mariage Anglais », sert d’introduction et de conclusion de cette séquence ; la 2nde mélodie est une complainte de la région de Campbon qui porte le très beau titre évocateur de « Satan dans le Moulin à vent ».

La danse fait son retour par une suite de maraîchines, danses d’origine ancienne également appelées jadis « branles » ou « courantes » et ayant un ancrage dans le pays Maraichin/Marais Breton.

La suite s’achève sur une très vieille complainte du Pays de Retz : « Le Fard de la Servante ».

Les sonneurs bigoudens ont souhaité célébrer un instrument emblématique de la région, la veuze, également symbole de la vitalité et du dynamisme culturel de la musique populaire en bassin nantais. Cette recherche de mise en valeur de l’instrument s’est traduite de deux façons : la première en essayant de s’approprier l’instrument lui-même, la deuxième dans l’écriture de phrasés et d’ornementations de bombarde et de cornemuse inspirés des doigtés entendus auprès de veuzous.

Superbes résultats pour le bagadig

Une semaine plus tard, c’était au tour du bagadig de suivre l’exemple de ses aînés. De retour de Cardiff, capitale du Pays de Galles, où ils célébraient la Saint David, les jeunes bigoudens se payaient le luxe d’une deuxième place historique pour leur première participation au concours de 3ème catégorie. Au programme, une suite construite autour d’airs sonnés et chantés du pays bigouden : ronds, mélodie et gavotte bigoudène pour mettre à l’honneur leur pays !

Image de prévisualisation YouTube

Nouveau CD et voyage au Canada !

A la fin juin 2011, le pipe-band et le bagad Cap Caval sont invités au Canada pour une série de
concours et concerts : un voyage exceptionnel qui leur donnera l’occasion de se faire ambassadeurs
de la Bretagne et du Pays Bigouden dans des contrées nouvelles…

A retenir également : la sortie début avril du tout nouvel album du bagad, « Lioù Tan » (Couleurs de
feu), qui reviendra sur les meilleurs moments musicaux des deux dernières années…

Un commentaire sur “Une nouvelle année pleine de promesses!”

  1. John dit :

    So pumped to hear you will be in canada so soon! The Summerside Highland Games are going to be such a blast! You’ll wish you could stay forever:) see you there!!

Laisser une réponse